Nouvelle Politique

Start here

L’Euro-Dollar, actif financier le plus tradé

L’Euro-Dollar est le terme habituellement employé pour parler du taux de change entre les devises Euro et Dollar, le taux en résultant étant en pratique le nombre de dollars nécessaires afin de faire l’acquisition d’un euro.

Si cette valeur est la plus tradée sur les options binaires, c’est qu’elle fascine les traders qui voient en elle le rapport entre la puissance européenne et le géant outre-atlantique. Par ailleurs, il faut avouer que cet engouement est partagé par de nombreux analystes qui fournissent donc signaux et analyses en grand nombre, ce qui a rendu cet actif financier si populaire!

Lorsqu’on lit, par exemple, que l’euro-dollar à 1.32, cela signifie qu’un euro vaut 1.32 dollars.

Par conséquent, un euro-dollar supérieur à 1 signifie que l’euro a plus de valeur que le dollar, et inversement.

De nombreux traders d’option binaire s’interrogent quant à l’évolution de ce taux Quelle est la raison de son évolution? Qui la fixe?

La réponse est simple: Le marché fixe le taux de l’euro-dollar, et par cela il faut entendre l’universelle loi de l’offre et de la demande. Plus l’Euro est demandé, plus il vaut cher (donc la valeur de l’euro dollar est élevée), et plus le Dollar est demandé, plus sa valeur sera grande (donc la valeur de l’euro dollar est faible).

L’évolution de l’Euro-Dollar durant les 10 dernières années, et la fascination des traders d’option binaire

Lors du lancement de l’Euro, en 1999, la valeur de l’euro-dollar était de 1.1680.

Rapidement, en réalité en quelques mois seulement, cette valeur est passée sous la barre des 1, pour descendre à 0.8252, qui est historiquement le taux le plus bas de l’euro-dollar, le 26 octobre 2000.

Par la suite, et jusqu’au 15 juillet 2002, le Dollar restera plus fort que l’Euro, mais repassera au dessus de la barre de la parité pour ne jamais la refranchir.

Les traders d’option binaire auraient certainement apprécié la périodes qui a suivi le 15 juillet 2008, car le taux de l’euro-dollar est passé de 1.6038 (qui est son sommet record) à 1.3934 au 11 septembre 2008, ce qui représente une chûte vertigineuse entraînée par la crise des subprimes aux États-Unis.

Publicités

Mutuelle d’entreprise : peut on la refuser?

C’est une question récurrente sur internet. Il arrive souvent que nous soyons couvert par 2 mutuelles en même temps car l’employeur nous attribue par défaut, la mutuelle choisie par l’entreprise.

La loi Fillon du 21 août 2003, a assoupli fiscalement le recours à l’assurance maladie privée. Théoriquement, le contrat passé avec la mutuelle doit être attribué à tous les salariés sans distinction. Il n’est donc pas possible de refuser la mutuelle.

La seule astuce est de changer les options du contrat pour essayer d’optimiser le remboursement ou le « sur-remboursement » de certaines dépenses (d’optique notamment). Une note pour finir en douceur : en général, les conditions négociées par l’entreprise restent très avantageuses, il y a donc fort à parier qu’en cas de besoin, vous en sortirez vainqueur.

Forex : un nouveau moyen de se faire de l’argent en complément de son salaire…

« Jérome M., employé, n’a pas attendu son augmentation de salaire. Il a décidé de se prendre en main pour avoir une meilleure rentrée d’argent… », « Nathalie G. a boosté ses revenus grâce au Forex… », etc..etc…On trouve de plus en plus d’annonces faisant la promotion du Forex. Une petite description s’impose.
Le Forex, est la contraction des mots « foreign » et « exchange ». C’est en fait, le nom donné au marché des changes. On y échange des devises en jouant sur les différences de taux ou parité. Les principales parités échangées sont l’euro/dollar, le yen/dollar, la livre sterling/dollar. En volume, c’est le 2eme marché boursier. On y cotoie les plus grosses structures boursieres, et des particuliers faisant de l’argent pour compléter les fins de mois(à condition d’avoir quand même de bonnes bases en math…).
Pour revenir à notre sujet, la majorité des publicités et annonces faites sur internet pour gagner de l’argent sont en fait des sociétés de formation sur le Forex. En somme, un moyen moins risqué(car basé sur la statistique et les effet d’arbitrage) mais plus chronophage que le PMU pour arrondir les fins de mois.